(02/03) Gilets jaunes : un cercueil pour la XVIe édition à Perpignan

Pour l'acte XVI, la contestation sociale est redescendue dans le centre-ville de Perpignan.


Refusant la répression policière et judiciaire dont ils s'affirment victimes, les Gilets jaunes des Pyrénées-Orientales avaient en effet décidé ce week-end "d'enterrer la démocratie".


(Photo Nicolas Parent l' indépendant)

Ils ont ainsi déambulé dans les rues avec un cortège funèbre puis arpenté les grands boulevards aux sons des tambours et trompettes de la mort. "

Entre essoufflement des troupes et vacances scolaires, la mobilisation des Gilets jaunes s'est avérée plutôt faiblarde en ce 1er samedi de mars où un peu moins de 500 contestataires se sont retrouvés dans la rue.

Rassemblés dès 14 heures sur le parvis du palais des congrès, les manifestants ont été rejoints par une poignée de militants cégétistes.