(08/07) (P.O) : Une jeune fille découverte assassinée dans le cimetière

Le secteur du cimetière d'Estagel (P.O) était totalement verrouillé par les services de gendarmerie ce dimanche 7 juillet au matin après la découverte, vers 11 heures, par un visiteur qui venait se recueillir sur une tombe , du corps d' une jeune fille gisant au sol, vraisemblablement tuée.

Selon les premiers éléments recueillis par L'Indépendant, elle aurait reçu des coups à l’arme blanche. Une autopsie doit être pratiquée pour déterminer la cause exacte de ce décès.


(Photos Olivier Got)


Âgée de près de 18 ans, elle avait disparu ce samedi 6 juillet dans la soirée au cours du bal annuel des sapeurs-pompiers de la commune.

Elle vivait sur la commune depuis quelques années avec sa famille.

La jeune fille s'était en effet rendue au bal annuel des pompiers, organisé sur la promenade des Platanes. Or, vers 2 heures, elle ne serait pas rentrée à la maison. Ses parents ont immédiatement fouillé les environs, prévenu les gendarmes de Saint-Paul-de-Fenouillet qui ont déclenché les recherches, reprises le dimanche matin en vain... Jusqu’à ce que l'horrible nouvelle parvienne depuis le cimetière.



Aussitôt le site et les rues attenantes ont été bouclés pour figer la scène de crime. Les techniciens en identification criminelle ont commencé les prélèvements et constatations sur les lieux, en quête du moindre indice. Dans un même temps, d'autres unités en nombre procédaient aux auditions de l’ensemble des voisins et d'éventuels témoins pour déterminer si quelqu’un aurait entendu quelque chose ou aperçu la victime dans la soirée. L'un d'eux affirmerait l’avoir vue près des jeux pour enfants, au milieu de la fête. Après plus rien.



Le maire d'Estagel, Roger Ferrer, s’est rendu dans la famille de la jeune fille avec une infirmière et son adjointe chargée des affaires sociales afin « d’apporter son soutien ». « On est abasourdi. Catastrophé. On essayera de leur apporter la plus grande aide possible au vu de ce drame. Ce malheur touche tout le monde, tous les Estagellois. »

Qui a pu s'en prendre à cette jeune fille visiblement sans histoires ? Les enquêteurs sont-ils sur la piste d'un ou plusieurs suspects ? Les gendarmes des Pyrénées-Orientales, épaulés par la section de recherches de Montpellier, poursuivent activement leurs investigations.