(10/07) Limoux : les éleveurs en colère en convoi à la sous-préfecture

(10/07) Limoux : les éleveurs en colère en convoi à la sous préfecture

Des éleveurs de la Haute vallée d' Aude se sont rendus en convoi à la sous préfecture de Limoux afin d' interpeller madame la sous-prefète sur la situation catastrophique des cabinets vétérinaires de leur secteur rural qui sont en grave situation financière compte tenu des spécificités d' intervention de leur métier dans les fermes du territoire.



Gardes non rémunérées , absence de personnels, doublement des actes de contrôles et de prévention des maladies , coûts et temps de déplacements importants sur les zones d' intervation, ce sont près de 30 000 € de fonds de trésorerie qui sont manquants pour le seul cabinet de Couiza qui ,du coup, est menacé de fermeture dans un avenir très proche si aucune solution d' urgence n' est proposée pour rééquilibrer la situation.



Des inquiétudes qui font peser chez les éleveurs une grande crainte sur la gestion de leur troupeau, le suivi des soins par les professionnels y étant quasi permanent pour satisfaire aux exigences sanitaires règlementaires ainsi qu' au suivi de la vie quotidienne des bêtes dans leurs exploitations.



Une partie de la délégation uniquement composée d' éleveurs a été reçue en fin de matinée par Myriel Porteous, les représentants des métiers vétérinaires étant conviés eux ce mercredi 10 Juillet à une grande réunion de concertation réunissant des élus régionaux, départementaux et autres institutions représentatives concernées.