(21/02) Une arrestation qui tourne au cauchemar à la cité Ozanam de Carcassonne.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, les soldats du feu sont intervenus à plusieurs reprises à la cité d'Ozanam, pour venir à bout de sinistres dont le caractère volontaire fait peu de doute aux yeux des enquêteurs de police.



Ce jeudi matin, c'est donc vers 0h10 que la première alerte a été donnée, alors qu'une voiture était la proie des flammes sur le parking du bâtiment Corbières.

Rapidement sur place sous protection des forces de l'ordre, les pompiers ont lutté contre les flammes qui se sont propagées à une cabane de chantier.

Un peu plus tard, vers 1h du matin, c'est toujours sur ce même parking de la cité d'Ozanam que les soldats du feu sont de nouveau intervenus, suite à l'explosion d'un WC mobile installé pour les besoins d'un chantier en cours.

Là encore, les pompiers et les policiers ont essuyé des jets de cailloux lors de l'intervention.

Pour finir, c'est aux alentours de 3 h du matin que les pompiers ont été sollicités à la cité d'Ozanam, où une voiture était la proie des flammes au bas du bâtiment Corbières.

Au final, ce sont deux voitures, une cabane de chantier et un WC mobile qui ont entièrement été détruits par des feux volontaires, pour lequel une enquête de police est actuellement en cours.

Selon les informations de la presse écrite locale, ces incidents qui ont émaillé la nuit à la cité d'Ozanam feraient suite à l'interpellation d'un Carcassonnais de 24 ans, mercredi soir peu avant 23 h 30.

Ce dernier, qui conduisait une fois de plus sans permis, est actuellement en garde à vue au commissariat de Carcassonne.