(23/02) Des circonstances toujours non établies sur la collision ferroviaire à Alzonne


(Photos l' Indépendant)


La collision entre une Laguna blanche et un train Intercité en direction de Toulouse sur le passage à niveau d' Alzonne de ce vendredi 22 février vers midi qui a causé la mort d' un automobiliste de 61 ans révèle des circonstances troublantes quant aux causes de l' accident.

L' automobiliste au volant, décédé des suites de ses blessures, était paraplégique suite à un premier accident de la circulation, ce qui pourrait expliquer son incapacité à s' extraire du véhicule qui se serait immobilisé sur la voie suite à un malaise cardiaque d' après les premières estimations des enquêteurs.


Aucune infraction particulière n' a pu être établie sur les infrastructures en place, les barrières n' ayant subi aucune dégradation, et une défaillance du dispositif ne semble pas retenir l' attention des opérateurs des investigations en cours.




Selon d' autres sources , c' est la fragilité mentale de la victime, éprouvée par son état physique, qui pourrait être en cause s' immobilisant par désespoir sur la voie ferrée.

Pour rappel, parmi les 257 passagers du train, ancun blessé n' a été à déplorer malgré le déraillement de l' avant de la machine sur l' impact et ils ont tous été pris en charge par des navettes bus affrêtés par la SNCF pour rallier leur gare de destination.


La RD 134 interrompue dans les deux sens dans un premier temps a progressivement repris son trafic habituel dans le courant de l' après midi.

Une enquête est en cours pour établir les circonstances de ce dramatique accident qui a coûté la vie à un habitant sexagénaire de Villesiscle dans l' Aude.