(23/05) Limoux séquestration : Le principal suspect écroué avait de lourdes ardoises à régler.

L' auteur de l' enlèvement , séquestration et acte de barbarie de l' homme d' une trentaine d' années retrouvé poings liés dans un transformateur désaffecté en bord d' Aude pendant quatre jours, près de la basilique Notre Dame de Marceille sur les hauteurs de Limoux, a été interpellé et placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention après avoir reconnu une partie des faits devant le juge d' instruction du pôle criminel de Narbonne qui l' a mis en examen pour "torture et acte de barbarie".



L' homme SDF agé d' une quarantaine d' années et père de deux enfants connaissait bien la victime et avait lui-même informé par téléphone les militaires limouxins de la cache, samedi dans la matinée.

Très bien connu des services de police avec plus de 25 mentions dans son casier judiciaire pour des faits de vols et atteintes aux biens, il aurait agi seul et présenté des regrets et des excuses à sa victime qui a subi plusieurs interventions chirurgicales sur les pommettes de son visage avec notamment des poses de plaques de consolidation en titane au CH de Perpignan .

Ecroué à la maison d' arrêt de Béziers , le mobile de l' acte n' était toujours pas défini avec précision à cette heure mais d' après nos propres informateurs , le suspect présenterait des ardoises relativement importantes dans plusieurs établissements de la ville et aurait tenté d' obtenir des fonds auprès de la famille en organisant ce macabre scénario qui aurait pu avoir des conséquences bien plus dramatiques sans la particulière résistance physique de la victime..