(28/05)Limoux : une ex-locataire insouciante met en péril 20 chats et les comptes d' une association

Suite au déménagement de Mme V. D de son logement situé promenade du Tivoli à Limoux, une plainte est en cours à la gendarmerie de Limoux après le constat par l' association les Aristocat's de l’abandon de près d’une vingtaine de chats sur place dans des conditions sanitaires déplorables à la limite de la maltraitance animale .


(Amandine Dégliespostie , présidente, et la trésorière de l' association Les Aristocat's)


Un constat a été effectué sur les lieux par l' agent du service de la police municipal, René Sabouraux, une déléguée de l’Asema (Association contre la maltraitance animale) et la présidente de la structure locale, Amandine Dégliesposti.


Des chats qui se vivent dans des conditions d’hygiène catastrophiques, relevant d’une insalubrité extrême, au milieu de leur urine et de leurs excréments, à défaut de pouvoir les faire dans des endroits prévus à cet effet.


Le logement s’est vu dégradé et non entretenu, et les chats présents sur place sont nourris aléatoirement, plus personne n’étant sur place pour s’en occuper.



L’association, qui avait obtenu la promesse verbale de la propriétaire d' une indemnisation financière globale des frais engagés ( 900€ environ à ce jour) pour tester l' ensemble du groupe sur deux virus dangereux pour la population féline (Fiv, Felv), a eu la désagréable surprise de recevoir un courrier de la banque lui indiquant que les chèques avaient été retournés pour défaut de provisions suffisantes, ce qui met en grave péril les comptes de la structure avec tout simplement la menace réelle d' une mise en cessation de paiement sans l'obtention rapide de dons nombreux du public.



Le bilan médical global du groupe laissé pour compte fait état d' un chat dans un état grave qui a déjà dû être euthanasié (positif à plusieurs maladies, rempli d’ulcères dans la bouche et portant la gale, maladie très contagieuse même pour les humains).

De plus deux cadavres ont également été découverts sur place après une semaine à pourrir dans des cages prêtées par l’association et des vétérinaires et que la famille D. avait omis de signaler.


Fait encore plus troublant, l' association a pris connaissance de l' aménagement prochain de la fille de Mme D. dans ces mêmes locaux, avec trois chats porteurs de la Leucose (Felv) maladie dangereuse et contagieuse pour les autres animaux.


De surcroît, la maison d’accueil d'enfants placés par la DASS, " Les Anges Gardiens ", à proximité de l' habitation en cause, court un risque important d' exposition à des maladies félines (dont certaines transmissibles à l’homme) pour leurs occupants.


Cela pose donc un véritable problème sanitaire et expose les autres habitants et animaux, et par extension la ville, à un réel danger de contamination, à laquelle les bénévoles veulent remédier de manière rapide et définitive.


Des contacts avec d' autres associations de défense animale SCPA et associations de protection des animaux de l’Aude ont été engagés afin de prendre en charge ces chats dans leurs différents locaux, ceux-ci ne méritant pas une euthanasie de complaisance à la suite des manquements aux obligations de leurs maîtres.


Ainsi l' association rappelle l' urgence de la prise en charge de ses animaux par de futurs adoptants et d' un appel massif à la générosité des limouxins pour subvenir à leur besoin de trésorerie afin continuer à œuvrer pour la protection et la régulation de ses bêtes sur la commune.


Contact page facebook Les aristocat's ou sur appel téléphonique à l' association au 06 81 00 63 06.

Les dons sont reçus par chèque au siège, 12 avenue Charles de Gaulle 11300 Limoux.