(30/09)Limoux : le bel hommage du groupe La dépêche à Colette Lagoutte


Claude Delbourg correspondant du groupe La Dépêche à Limoux a rendu un très bel hommage à la conseillère municipale Colette Lagoutte décédée brutalement ce vendredi 27 septembre en fin d' après midi .



Limoux. La ville sous le choc après le décès de Colette Lagoutte


Colette Lagoutte, un visage connu et reconnu par de nombreux Limouxins. Ici avec Marie-Ange Larruy et Angel Sanchez, Colette Lagoutte était particulièrement impliquée au sein du Parti communiste. Femme de dialogue et d'écoute, Colette Lagoutte s'investissait grandement dans la vie de la ville.

Colette Lagoutte, un visage connu et reconnu par de nombreux Limouxins. Ici avec Marie-Ange Larruy et Angel Sanchez, Colette Lagoutte était particulièrement impliquée au sein du Parti communiste. Femme de dialogue et d'écoute, Colette Lagoutte s'investissait grandement dans la vie de la ville.


Carnet noir, Limoux

Vendredi en fin d'après-midi, le brutal décès de Colette Lagoutte a engendré la stupéfaction dans la cité blanquetière. En effet, ce deuil soudain alimentait ce samedi matin, les conversations dans le cœur de ville. Résumer le parcours de Colette Lagoutte en quelques lignes n'est pas chose aisée tant la dame était investie dans la vie politique, sociale et éducative du Limouxin. Unanimement estimée, Colette Lagoutte était perçue comme une humaniste au grand cœur résolument tournée vers l'aide et le soutien à autrui.


Une vie faite d'engagements

Son parcours professionnel débute sur le territoire comme institutrice à Villebazy, il se poursuivra en tant que professeur de mathématique au collège Delteil. Plus qu'un métier, Colette Lagoutte cultive avec passion l'écoute et le sens de la transmission du savoir. Très appréciée des élèves, elle jouissait d'une même reconnaissance de la part de ses collègues. Personne de conviction, elle mène de front une carrière politique intégrant le conseil municipal de la ville dès 1989. Tour à tour conseillère municipale et adjointe à l'éducation, elle affiche une présence de tous les instants. Elle restera fidèle au Parti communiste durant des décennies. Sa proximité avec la jeunesse et l'éducation se concrétisera au niveau communal par la mise en place du festival du Conte avec la complicité de Mme Raynal.


Secrétaire de l'association des ALF (Association ligne ferroviaire) elle militera pour le maintien de la voie ferrée en Haute Vallée. Disponible et attentionnée, son indéfectible engagement générait le respect de tous. À l'annonce de son décès, les témoignages et marques de sympathie sont innombrables. Un hommage républicain lui sera rendu à la Maison funéraire Des mûriers ce mardi 1er octobre à 8 h 30.


La rédaction du journal présente à Roger son époux, à son fils et à sa famille ses plus sincères condoléances.


Jean-Paul Dupré, maire de la ville. «J'ai du mal à réaliser, tant le cœur de Colette était immense. Désintéressée, à l'écoute des autres, elle fut une adjointe et conseillère municipale appréciée et investie dans de nombreux événements qui ont jalonné plus de trente ans de vie politique au sein de la ville».


Marie-Ange Larruy, responsable du Parti communiste. «La brutalité de son décès m'affecte profondément. Très présente au sein de sa famille politique, elle a toujours milité pour un monde social plus équitable».


Pierre Durand, président de la communauté de communes. «Colette incarnait mieux que personne les valeurs de gauche. Altruiste, généreuse et toujours présente, sa disparition va laisser un grand vide sur le territoire».


Article Claude Delbourg l' independant La Dépêche 29 septembre 2019