L' américain Uber Eats investit l' Aude


Annoncée depuis début mars, et après Narbonne, la firme américaine Uber Eats étend ses services de livraison de plats cuisinés à Carcassonne avec une quinzaine de coursiers équipés de sacs isothermiques qui devront assurer les premières livraisons - estimées entre 30 et 70 - ce jeudi 28 mars.


En ouvrant son service à Carcassonne, Uber Eats atteint désormais 77 villes moyennes, sur les 110 visées, avec ce concept de se "faire livrer en moins de 30 minutes et sans minimum de commande de 11 h à 14 h 30 et de 18 h à 22 h". Pour des enseignes à haut débit comme Mac Donald's l'expérience dans d'autres villes le prouve, le chiffre d'affaires risque d'augmenter sensiblement, même si à la livraison les produits sont plus chers qu'au comptoir.

En période de lancement, Uber Eats offre 5 € sur la première commande, histoire d'habituer les clients à cette pratique. On peut s'étonner, que la belle endormie qu'est Carcassonne, voit débarquer (en même temps que Tarbes et Châteauroux ce jeudi 28 mars), un tel service de livraison.

KFC, MC Donald's, la Boîte à Pizza mais aussi Tacos N Pizza, La Mie Câline ,O trois Cinq Sept sont officiellement listés comme les 7 premiers "restaurants" partenaires. Le Petit Jules et La Tour de Pizz' apparaissent également sur l'application.

Des trois villes lancées ce 28 mars, Carcassonne possède le moins de "partenaires", peut-être parce qu'une petite entreprise locale "Sacré Fernand" a déjà démarché les restaurants type sushi, bio etc... en amont sur un principe similaire, mais qui se veut plus ancré sur le territoire.


D'autres restaurants pourraient donc rallier l'application, sachant que la firme américaine prélève 30 % du prix du repas en échange d'une tablette dédiée qui reçoit les commandes en direct et permet au restaurateur de suivre son second comptoir. Pour le lancement jeudi, 30 à 70 commandes étaient attendues.